Conférence du 27 mai 2014

lundi 12 mai 2014

Le nombre d’or
. . . . mythe ou (et) réalité(s) ?

« Ils connaissaient le nombre d’or … » dit-on.
Ce nombre est souvent évoqué en laissant planer un certain mystère. Aurait-il de mystérieux pouvoirs ? Serait-il associé à la beauté, à l’harmonie ?


Ce nombre d’or désigne un rapport entre 2 longueurs. Et à mon avis, il n’est pas très connu et certains ont profité de cette ignorance car à trop vouloir le placer sur un piédestal, on peut risquer de voir quelques dérives et il y en eut au XXe siècle.

C’est ainsi qu’en 1929, dans un livre, Matila Ghyka affirme que « le nombre d’or est la clé mathématique de la beauté ». Il sera à l’origine de cet engouement pour ce nombre.

Mais après il ajoute aussi « le point de vue géométrique a caractérisé le développement mental (...) de toute la civilisation occidentale (...) ce sont la géométrie grecque et le sens géométrique (... ) qui donnèrent à la race blanche sa suprématie technique et politique ».

Ce livre sera tout de même préfacé par Paul Valéry, le poète et l’intellectuel bien connu.

En 2013, un livre de Fernando Corbalan, un mathématicien espagnol, « Le nombre d’or- le langage mathématique de la beauté », est repris par la collection « Le monde est mathématique ». Cette collection, préfacée par Cédric Villani, l’actuel mathématicien français à la mode, apparaît dans les kiosques et semble avoir un certain succès.

Et pourtant, le livre de Marguerite Neveux : « Le Nombre d’or, radiographie d’un mythe », paru en 1995, est bien connu. Elle a été maître de conférences à l’Université Paris I, une spécialiste de l’histoire de l’art, elle y démonte tous les arguments utilisés par les auteurs de cette histoire du nombre d’or.

Alors pour chercher à y voir plus clair, je vous ai écrit une histoire, agrémentée par un diaporama, avec quelques rappels historiques sur les nombres, des personnalités marquantes, des méthodes et des pistes pour calculer ce nombre d’or tout en restant accessible au plus grand nombre. Puis je remonterai aux origines du mythe et en les dénonçant avec les arguments utilisés par Marguerite Neveux dans son livre. Je terminerai par des utilisations de ce nombre d’or au XXe siècle. En conclusion, on pourrait s’intéresser à d’autres nombres connus.

En résumé, je souhaite vous apporter des éclaircissements sur ce nombre, vous mettre en garde sur des dérives observées et enfin donner à certains peut-être l’envie d’approfondir le sujet.

Jo LE BRUSQ
Prof de math en retraite


Portfolio

JPEG - 14.9 ko

Agenda

<<

2020

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2425262728291
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois