Les OGM en questions : attention dangers...

jeudi 11 avril 2013

Réquisitoire à charge (lourde) mardi après-midi au centre culturel de Saint-Renan avec une conférence portant sur les OGM (1). J. Testart, Directeur de recherche honoraire à l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) a tiré à boulets rouges contre ces pratiques, assimilées à des recettes-miracles. Des recettes censées apportées notamment la solution à la nutrition de la Planète...
Vaste "fumisterie" ? C’est en tout cas ce qu’est ressorti de cet après-midi.

Qu’est-ce qu’un OGM ? Il s’agit d’un organisme dont on a modifié le génome par introduction d’un gène censé améliorer ce dernier. On crée ainsi notamment des plantes qui "fabriquent" un insecticide (10 000 fois supérieur à ce qu’un paysan aurait utilisé !!!) ou des plantes qui tolèrent un puissant herbicide, du genre Roundup : Du point de vue scientifique, c’est une hérésie. Par réaction et par effet secondaire, on a notamment créé des légions de parasites qui résistent à tout. Ainsi aux USA, on trouve des terres stériles où ne pousse que l’Amarante, une plante possédant des racines très fortes, très difficiles à enlever. Pour les arracher, on fait même appel aux Mexicains voisins ! Apprenti-sorcier, l’être humain crée des modifications qu’il ne maîtrise pas. Ces OGM sont censés servir aussi à "nourrir" les animaux bien sûr mais également les moteurs de voiture par exemple...

Des saumons avec la g... de travers !

Qu’est-ce que Monsanto ? Il s’agit d’une entreprise américaine accusée d’avoir inventé et de commercialiser des produits nocifs pour la santé et pour l’écosystème. Très contestée, cette firme vend des graines modifiées aux paysans qui se laissent séduire par des contrats commerciaux avantageux et se trouvent ainsi piégés : « “"Si on veut nourrir la planète, ce ne sera pas avec une plante transgénique mais en procédant à d’autres recherches (concernant les terrains secs ou, à l’inverse, trop humides) qui n’ont pas encore abouti"” »

Des effets inattendus ? "Ces OGM constituent une impasse dramatique. Il est heureux qu’en France à la fin des années 90, José Bové en France a poussé une grosse colère. A l’inverse aux USA on "bouffe" des OGM sans le savoir." Notamment avec le maïs, le soja, le colza, le coton, le riz mais aussi avec des essais sur diverses légumes. Et des effets inattendus. Des melons qui explosent, des prunes dont on ne peut décoller la chair du noyau, du colza qui peut être contaminé à une vingtaine de kilomètres, etc.
Et que dire des saumons qui grossissent trois fois plus vite que les autres mais mangent également beaucoup plus et qui vivent avec la... gueule de travers ! Risible si ce n’était pas dramatique.

L’affaire Seralini Il y aurait bien sûr tant et tant à dire sur ces OGM ou PGM. Mais si, outre-Atlantique, la résistance est nulle ou faible, elle tente de s’organiser en France. A l’image du combat (le mot n’est pas trop fort) du professeur caennais Eric Seralini qui a démontré les effets pervers de ces OGM. Il a été vertement critiqué, ses méthodes ont été remises en cause. Ses conclusions ont subi la pression des lobbies mais ses interventions vigoureuses ont tout de même ébranlé le monde bien pensant (bien penchant ?)

Ces critiques à l’image de celles émises contre le "Médiator" par une médecin brestoise ont du mal à percer aux grands jours. Monsanto possède le double "avantage" (?) de ne pas être miné par les scrupules (c’est le moins que l’on puisse écrire !) et de s’appuyer sur l’argent mais le bon sens et l’intérêt de la santé publique réussiront par triompher...

Michel Le Néel


Des conventions de citoyens, la solution ?

Késaquo ? Des conventions de citoyens...
Si elle n’est pas nouvelle (elle a été notamment expérimentée au Danemark, sans grand succès), cette idée de P. Testart aurait sans doute le mérite de mettre en place une formule qui permettrait de mieux analyser les "inventions" de laboratoires ou de chercheurs parfois peu scrupuleux.
Sans rentrer dans les détails de ce projet de loi (dans les tiroirs de l’Assemblée depuis...2007), il s’agirait de mettre en place entre les experts scientifiques au début de la chaîne et l’avis des politiques (les ultimes décideurs) à la fin de celle-ci, une phase intermédiaire avec l’information de citoyens-lambda qui écouteraient, discuteraient, rédigeraient leur rapport sans complaisance et sans la pression des lobbies ou autres laboratoires. Afin d’informer en toute objectivité le monde politique avant une décision...
Voeux pieux ? Peut-être mais il est capital d’empêcher les "docteurs-miracle", les apprentis-sorciers de tous ordres de commettre l’irréparable sous des prétextes louables (?) qui cachent mal des intérêts purement mercantiles.

1) Il serait plus correct de parler de "PGM" (plantes génétiquement modifiées) puisque d’autres OGM intéressent les secteurs pharmaceutiques et industriels (hormones de croissance par exemple) ou servent à la recherche sur les souris, rats, lapins, etc...


Portfolio

JPEG - 13.4 ko

Commentaires  Forum fermé

jeudi 25 avril 2013 à 20h03

Bonjour

Merci à Michel Le Néel pour son compte rendu sur la conférence du "lin de A à Z". Il a su retranscrire la conférence passionnante de Louis Elgoet.. et nous donner l’envie de participer à la sortie "le lin et les enclos paroissiaux".

Logo de Claire
mercredi 17 avril 2013 à 07h47 - par  Claire

Merci à Michel pour ce compte-rendu clair qui donne envie de lire l’ouvrage de J TESTART pour approfondir cette question
Cordialement
Une adhérente qui n’avait pu assister à la conférence

Agenda

<<

2020

 

<<

Janvier

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 3 prochains mois